Peer Privacy Protectors
A Privacy Guide by Teens, for Teens

Un Guide sur la vie privée
conçu par des adolescents pour les adolescents
section5-PPPP-banner5.jpg

5. Réputation en-ligne = Répercussions hors-ligne

Section 5. Réputation en-ligne = Répercussions hors-ligne

 

— Votre réputation et la protection de votre vie privée : soyez aux aguets ! —

Les jeunes doivent être sensibilisés et rester alertes pour empêcher qu’une réputation n’empiète sur leur vie privée. Mais qu’entend-on quand on parle de réputation en ligne? Quelles sont les protections qu’on peut mettre en œuvre pour protéger sa réputation et sa vie privée en ligne? Quels sont les risquent qu’encourent en particulier les jeunes qui vivent leur vie en ligne? Quels sont les droits dont disposent les gens ou dont ils devraient disposer pour protéger leurs réputations dans le cyberespace? Quels rôles jouent aujourd’hui les gouvernements et les compagnies pour protéger les gens dans le cyberespace et quels rôles devraient-ils jouer ?

Green-Circle-yellow-stripe.jpg
 

— Qu’est-ce que la « réputation en ligne »? —

Quand vous mettez quelque chose en ligne, ce que vous y mettez pout y rester longtemps et peut-être même devenir indélébile. Et, vous n’y pouvez rien ; une fois que vous avez publié une information en ligne, il est presque impossible de la supprimer complètement. Quand quelqu’un y met quelque chose sur vous, c’est exactement la même chose à cette exception près que vous avez encore moins de contrôle. Les jeunes dans nos écoles secondaires sont la première génération de Canadiens qui ont vécu toute leurs années avec un accès à Internet alors que la société n’a pas encore réussi à déterminer exactement les règles, les lois et les normes d’utilisation de ce volume sans cesse croissant d’activité en ligne qui peut affecter la vie des gens. Est-il juste que des employeurs potentiels consultent Facebook? Est-il juste que la police surveille ce qui circule sur Twitter ? Est-il juste qu’un inconnu puisse recueillir des tas d’informations sur nous, les analyser, puis les mélanger avec des informations d’autres personnes pour ensuite décider quoi nous vendre ou quels sont les services que nous méritons (c’est comme cela que les méga-données marchent)? Qui devrait être en charge des règlements et de les faire appliquer? Les gouvernements ? Les compagnies ? Beaucoup de questions se posent ici. Les réponses à ces questions auront un effet direct sur la façon dont on juge et traite les gens à l’avenir, à la fois dans les relations personnelles et professionnelles.

Le partage et la protection de son image :
  Conseils pour soigner votre réputation en ligne :

 

Il est déjà assez difficile de soigner son image dans le monde physique, mais la protéger en ligne est peut-être encore plus difficile. La vérité, c’est que rien de ce que vous mettez en ligne ne sera vraiment confidentiel ou à l’abri des regards. Si vous voulez vraiment maintenir une bonne image dans le cyberespace, voici quelques conseils utiles qui vous permettront de dicter l’impression que les gens auront de vous en ligne.

Les conseils ne plairont pas ou ne s’appliqueront pas à tout le monde. Certains pourraient même vous étonner. Le conseil que nous vous donnons pour conserver une bonne image auprès d’un employeur potentiel pourrait vous inciter à vous demander si les employeurs ont le droit d’utiliser les médias sociaux pour évaluer les demandeurs d’emploi. Les conseils que vous trouverez ci-dessous ont été rédigés par l’équipe PJPL pour vous rappeler de ce que vous devez garder à l’esprit quand vous vous exposez en ligne. Vous vous en féliciterez.

 
 

Conservez une présence positive et professionnelle

  • Évitez de vous cacher : ne vous déconnectez pas complètement de la réalité et rappelez-vous que vous devez vous comporter aussi bien en ligne que si vous rencontriez une personne face à face.

  • Envisagez d’utiliser un nom de code ou un nom d’emprunt.

  • Rappelez-vous que vous avez la liberté de vous exprimer. Vous décidez de ce que vous voulez mettre en ligne, mais vous devez aussi en prendre la responsabilité. Veillez à ce que ce que vous mettez en ligne reflète vos valeurs et vos croyances.

Purgez et surveillez

  • Faites une recherche sur vous-même en utilisant plusieurs moteurs de recherche (Google n’est pas le seul moteur de recherche) et les moteurs de recherche des médias sociaux, et examiner de près des résultats. 
  • Prenez le temps de cacher ou d’éliminer tout contenu ou toute information à problème que vous préfériez ne pas voir associé à votre nom. 
  • Demandez aussi à d’autres de supprimer tout contenu gênant.
  • Soyez à jour – Plutôt que d’essayer d’enterrer le passé, projetez-vous vers l’avenir. Mettez vos comptes à jour en l’agrémentant de nouveaux commentaires et de nouvelles photos parce que Google fait d’abord ressortir ce qu’il y a de nouveau. Ainsi, ce sont les nouvelles mises à jour qui apparaîtront les premières. 
 

Protégez vos renseignements personnels

  • Contrôlez sur les médias sociaux vos réglages en matière de confidentialité. 
  • Partez du principe que rien n’est confidentiel. Si quelque chose risque de nuire gravement à votre réputation en ligne. NE L’AFFICHEZ PAS !

 

Informez-vous, soyez prudent et soyez au courant des changements opérés dans le cyberespace.

  • Sachez que les fournisseurs de logiciels changent souvent leurs conditions de service, dont les modalités de protection de vos renseignements personnels. Il vous faut vérifier régulièrement si des changements y ont été apportés. 
  • N’introduisez pas de renseignements personnels en ligne avant d’avoir passé le site web au peigne fin. 
  • Ne parlez pas à des inconnus : si vous ne savez pas à qui vous avez affaire sur Internet, ne divulguez vos informations qu’avec la plus grande prudence. 
  • Supprimez les comptes en sommeil.
 

— Quel est le rôle du gouvernement et des compagnies dans la protection de la réputation en ligne? —

Nous nous avons donné un bon nombre de conseils pour soigner votre réputation, mais il faut encore se poser une autre question : est-ce que les gouvernements, en faisant voter des lois, en édictant des règlements et les faisant appliquer, ont un rôle à jouer pour s’assurer que nos informations en ligne soient traitées justement ? Qu’en est-il des compagnies qui nous demandent des informations personnelles (ou qui nous espionnent à notre insu) et utilisent ensuite ces informations pour améliorer leurs produits, cibler leurs publicités et engranger des profits ? Nous partageons parfois volontairement nos informations pour communiquer et nous connecter avec des amis ou avec la famille, mais nous sommes parfois obligé de partager des informations pour recevoir des services, pour acheter et généralement pour vivre au 21e siècle. 

Il existe une myriade d’opinions sur la question de savoir qui doit veiller à la sécurité de nos informations, au maintien de notre bonne image, qui a accès à nos informations et dans quel but. Il faut que des règlements soient mis au point et que des débats aient lieu à tous les niveaux. Personne ne sait au juste où est le bon équilibre entre la responsabilisation individuelle, commerciale et gouvernementale, mais c’est un débat indispensable. Qu’en pensez-vous ?

Si vous êtes inquiet parce que des données vous concernant ont été collectées alors qu’elles ne devraient pas l’être ou parce que vos données sont utilisées de manière inadéquate, vous avez le droit de vous plaindre. S’il s’agit de renseignements collectés en vertu de la Loi sur la protection de la vie privée ou de la LPRPDE, vous pouvez porter plainte auprès du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. S’il s’agit de renseignements collectés par un gouvernement provincial, les provinces disposent de leurs propres commissaires à la vie privée. Pour en savoir plus, visitez le site Internet de la ACLC à l’adresse pppp.ccla.org.