Peer Privacy Protectors
A Privacy Guide by Teens, for Teens

Un Guide sur la vie privée
conçu par des adolescents pour les adolescents
section3-PPPP-banner.jpg

3. Les informations s’achètent

3. Les informations s’achètent 

 

L’économie de l’information 

L’Internet recueille des informations sur vous chaque fois que vous vous branchez et souvent, sans que vous ne le sachiez. Dans la partie précédente, nous vous avons expliqué comment et pourquoi les gouvernements peuvent vouloir accéder à vos informations en ligne pour des raisons de sécurité publique et de sécurité nationale. Les entreprises et d’autres particuliers s’intéressent aussi à vos activités en ligne, mais plutôt pour engranger des profits. 
La présente partie du guide vous explique comment les entreprises recueillent des informations sur vos habitudes en ligne, vos intérêts et les risques que ceci pose à la protection de vos renseignements personnels. Bien qu’il soit probable que nous continuerons à utiliser Internet, il faut savoir comment nos informations sont recueillies et utilisées par les entreprises pour qu’on pèse mieux les risques qu’entraîne l’utilisation de leurs services en ligne. Nous pouvons ensuite décider de façon éclairée quels sites web et app utiliser et se sensibiliser mieux sur les informations que nous partageons en ligne. En connaissant les compagnies à risque, on peut les rendre plus imputables dans la protection de nos renseignements personnels.

— Comment êtes-vous suivi ? —

Les éditeurs et annonceurs de site web utilisent une technique connue sous le nom de suivi des habitudes pour recueillir des informations sur vos activités en ligne, dont les pages sur lesquelles vous avez navigué, le temps que vous avez passé sur chaque page, votre historique de navigation et vos achats en ligne. Forts de cette information, les annonceurs peuvent renforcer l’impact de leurs publicités en ciblant des utilisateurs spécifiques qui sont autant de clients potentiels.
Les courtiers en information sont des professionnels spécialisés dans le suivi et l’analyse des habitudes des internautes et le recueil de leurs renseignements en ligne pour ensuite les vendre à profit. Les courtiers en information peuvent partager avec d’autres entreprises à des fins de commercialisation des informations telles que votre nom, votre adresse et votre âge. Certains courtiers en information affirment pouvoir fournir des centaines de données sur une personne ou des données sur des millions d’internautes. Le plus souvent, ils vendent vos informations personnelles sans votre autorisation.

 

Voici quelques exemples par lesquels les courtiers en information,
les compagnies ou les  hackers recueillent vos informations en ligne. 

 

Le suivi des cookies

Les cookies sont des bits d’information qu’un site web place dans votre ordinateur pour faciliter votre navigation sur ce site la prochaine fois que vous vous y rendez. Ainsi, les cookies se rappellent de vos préférences, vous font entrer en session presque automatiquement et sauvegardent les articles dans votre panier d’achats. Bien que les cookies soient généralement des fichiers texte inoffensifs provenant d’un site web, un opérateur peut, en suivant les cookies, recueillir vos informations à partir des sites web sur lesquels vous avez navigué et envoyer ces informations à une base de données à distance à des fins d’analyse. Les cookies posent un risque à la sécurité de vos informations parce qu’ils enregistrent vos activités sur les sites webs sur lesquels vous vous êtes rendu et envoient ces informations, accompagnées de vos données personnelles vous identifiant telles que votre nom et adresse, à une tierce-partie sans que vous ne le sachiez et bien entendu, sans votre autorisation. Beaucoup de services en ligne vous donnent la possibilité de vous dissimuler des annonceurs publicitaires qui autrement vous cibleraient. Envisagez d’utiliser cette option.

La surveillance vidéo

La vidéo surveillance utilise des caméras pour enregistrer toute activité dans un lieu précis. Vous apercevrez peut-être des caméras de surveillance dans les magasins pour prévenir le vol à l’étalage, mais ces caméras peuvent aussi servir aux entreprises pour prendre des décisions commerciales. Par exemple, en enregistrant le trafic dans un magasin, les entreprises peuvent déterminer quels sont les rayons qui attirent le plus les acheteurs et agencer leurs marchandises en conséquence. Les magasins sont censés afficher des notices explicatives sur la présence de caméras. Vous rappelez-vous avoir vu de telles notices dans votre magasin préféré ?

La reconnaissance faciale

On peut, à l’aide de logiciels de reconnaissance faciale, analyser des images de personnes et les comparer à d’autres images pour identifier cette personne. Des sociétés telles que  Facebook utilisent la reconnaissance faciale pour vous aider à baliser vos photos. Le risque toutefois réside dans le fait que les compagnies, les gouvernements et les particuliers peuvent, compte tenu de l’énorme volume d’images téléchargées et balisées sur Facebook tous les jours,  utiliser les médias sociaux et des logiciels de reconnaissance faciale pour identifier ces personnes presque sans risque de se tromper. 

 

 

 

 

Le stockage en nuage :

— Est-ce que les services « gratuits » le sont vraiment ? —

Quand on dit que les informations sont entreposées « dans le nuage », 
on veut dire par là qu’elles sont entreposées dans un serveur à distance
qui pourrait se trouver n’importe où dans le monde. Des services tels que
Dropbox, Google Drive, iCloud et d’autres sont des exemples de stockage
en nuage. Ses services vous permettent souvent de stocker gratuitement un volume important d’informations. Toutefois l’utilisation d’un stockage en nuage pose des risques en matière de protection de l’information dont vous devez être conscient.  

 
light-blue-cloud.png
 
cloud singular.jpg
 

La première question à se poser
est de savoir où est le serveur. 

S’il est au Canada, le serveur est régi par les lois canadiennes en matière de protection des informations. S’il n’est pas au Canada, il est régi par les lois du pays où il se trouve, ce qui veut dire que le niveau de protection de vos informations personnelles est peut-être différent.  

Ensuite, quelles sont les règles qui régissent l’accès à vos informations ? 

Est-ce la compagnie y a accès ? Quelles sont les règles qui déterminent quand elle peut y a voir accès ? 

 

Enfin, quelles les niveaux de sécurité du nuage? 

Autrement dit, que font les administrateurs du nuage pour veiller à la sécurité des informations qu’il héberge ?  Les écoles concluent fréquemment aujourd’hui des accords avec des fournisseurs pour permettre à leurs élèves de stocker gratuitement des informations, pour y créer des espaces communs pour y mettre des devoirs et les partager. Quelles questions vous viendraient à l’esprit à propos de cet entreposage « gratuit » ?  Est-ce que l’obligation que vous fait votre école d’utiliser un stockage en nuage connecté à un compte de l’école pose des risques pour la protection des informations ? Dans quelle mesure le Conseil scolaire ou la direction de votre école pourrait-il accéder à vos informations ?

 
grey-cloud.png
 
 

Les entreprises de marketing adorent les jeunes !

Les données recueillies sur les activités en ligne des jeunes sont particulièrement précieuses, non seulement parce que les jeunes sont des consommateurs, mais aussi parce qu’ils ont une influence sur les décisions d’achat de leur entourage. Les jeunes peuvent inciter leur famille à acheter dans un certain magasin ou à choisir un endroit précis pour les vacances. Ils peuvent aussi influencer leurs pairs par les réseaux sociaux à l’école ou en ligne. Les informations circulent vite chez les jeunes. Un nouveau produit ou marque « cool » devient rapidement indispensable pour tout le monde. 
Si les adultes sont le présent, les jeunes représentent l’avenir. Les jeunes sont les consommateurs qui définiront l’économie de demain. Les informations pour les adultes sont bonnes pour les tendances et les objectifs dans le court terme, mais c’est en saisissant les identités et les habitudes des jeunes qu’une entreprise peut commencer à adapter ses pratiques  au monde de demain en réfléchissant à des produits à long cycle par opposition à des produits temporaires.
Dans le passé, les médias ont toujours constaté que les enfants et les jeunes étaient des proies faciles parce qu’ils étaient très réceptifs à ce que la publicité leur montrait. Toutefois, la présente génération des jeunes est plus critique et méfiante des tactiques des médias et des annonceurs que jamais dans le passé. Les jeunes maîtrisent mieux les médias grâce aux écoles. Ils sont devenus plus alertes et consomment passivement moins que dans le passé. 

Lisez les termes et conditions ! 

Une des façons de connaître les risques que pose votre app préféré pour la protection de vos renseignements personnels consiste à lire les termes et conditions ou les règlements de protection de la vie privée associés à une app et ceci, avant que vous ne l’installiez. C’est en comprenant les risques que pose l’app à la protection de vos informations personnelles que vous pourrez décider si vous souhaitez les risques en valent la chandelle. Même si vous n’avez pas le temps de lire les termes et conditions de tous les apps (en réalité, personne n’a le temps), vous pourrez au moins consacrer 30 secondaires à parcourir rapidement la liste des permissions qui apparaissent sur l’écran de votre téléphone quand vous téléchargez et décider à ce moment là si vous voulez vraiment poursuivre le téléchargement de l’app. Est-il indispensable que ce jeu ait accès à la liste de vos contacts ? Peut-être vaudrait-il mieux télécharger un autre jeu.

 

 

Passez votre app préféré au peigne fin !

 
 

— Instagram—

  • Instagram peut enregistrer votre adresse courriel et la partager avec d’autres compagnies connectées à Instagram. Attendez-vous donc à recevoir beaucoup de pourriels. 
  • Instagram est muni d’une fonction par laquelle vous « trouvez des amis » en donnant à  Instagram accès à vos listes de contacts et à d’autres comptes de médias sociaux que vous pourriez avoir, tels que Facebook.
  • Instagram transmet des renseignements vous concernant, y compris les pages de site web sur lesquelles vous avez navigué à des tierces-parties à des fins d’analyses. Grâce à cela, Instagram compile des statistiques sur le trafic, les tendances et vous envoie de la publicité ciblée. 
  • Instagram utilise des cookies qui enregistrent vos activités sur Instagram ainsi que des données sur vos habitudes de navigation (sites et services) en dehors d’Instagram. Ces données peuvent être partagées avec des compagnies étrangères à Instagram.
  • Instagram peut, en partageant des informations vous concernant avec des sociétés qui lui sont affiliées ou avec des fournisseurs externes, décider d’y inclure ou pas des informations de nature à vous identifier personnellement. 
  • Si Instagram devait faire faillite, vos renseignements personnels seraient vendus au même titre que la compagnie elle-même. 
  • Instagram ne recueille pas d’informations en connaissance de cause sur des enfants âgés de moins de 13 ans.
  • Instagram peut communiquer vos informations, y compris vos informations personnelles, à d’autres pays dans lesquels vous ne résidez pas, ce qui veut dire que vos informations peuvent être stockées ou traitées dans un pays où les normes de protection des renseignements personnels sont différentes des normes de votre pays. 
  • Enfin et surtout, même si vous annulez votre compte, Instagram conserve vos informations !
 
 

— Snapchat—

  • La compagnie affirme que, selon ses conditions de service, ses usagers lui donnent « une licence mondiale, sans droits, cessible et transférable pour héberger, stocker, utiliser, afficher, reproduire, modifier, adapter, éditer, publier et disséminer ce contenu aussi longtemps que vous utilisez le service. »*
  • Ceci signifie quoi, exactement ? Ceci veut dire que Snapchat se réserve le droit de se servir comme il l’entend de ce que vous créez et envoyez. Le règlement de confidentialité limite le volume d’information que Snapchat peut garder sur vous. Certains chats sont rapidement effacés des serveurs et deviennent inaccessibles  (comme les Snaps et les Chats) alors que d’autres sont conservés plus longtemps comme Live Stories et Memories. La façon dont vous réglez vos préférences personnelles de confidentialité détermine ce qui est accessible. Compliqué ?
  • En utilisant Live ou Local Stories, vous donnez à Snap Group et à ses sociétés affiliées une « licence et un droit absolu valable partout dans le monde d’utiliser votre nom, votre apparence physique  et votre voix quelque soit le média ou le moyen de distribution utilisé (connu maintenant ou mis au point ultérieurement).»
  • Ceci veut dire que Snapchat s’arroge le droit de conserver vos informations et de l’utiliser publiquement, même par des moyens que vous ne pouvez soupçonner, parce que ces moyens n’ont pas encore été mis en place. Répétons que vous pouvez  définir qui a accès à ce que vous communiquez en réglant vos préférences personnelles, mais la diffusion sans limite est le réglage par défaut.
  • Snapchat peut partager vos informations avec d’autres utilisateurs, avec ses partenaires commerciaux, avec ses sociétés affiliées et avec le grand public. Snapchat peut aussi partager vos informations avec des tiers tels que leurs prestataires qui leur vendent des services ou des fonctions. 
  • Snapchat peut potentiellement partager une mine d’informations vous concernant, y compris l’instrument, le navigateur que vous utilisez, sa langue de réglage, le réseau sans fil et le téléphone que vous utilisez, ce qui comprend votre répertoire téléphonique personnel et votre géolocatisation. Bien entendu, vous ne pourriez utiliser les filtres de la ville à l’intérieur de laquelle vous vous trouvez sans savoir où vous êtes, mais rappelez-vous que Snapchat saura de toute manière où vous êtes pour faire des études sur les tendances. 
  • Snapchat enregistre le nombre de fois vous utilisez un filtre donné et partage vos habitudes de filtrage avec des tiers qui fabriquent ces filtres. Peut-être êtes-vous très attaché au  “flower crown” ou au filtre-chien. Snapchat note le nombre de fois vous utilisez un filtre spécifique.
  • Bien entendu, Snapchat doit avoir accès à certaines informations pour savoir quels sont les filtres les plus fréquemment utilisés, mais rappelez-vous toujours que le volume d’informations que Snapchat recueille sur vous est très important et que ces informations sont disséminées. 
  • Snapchat peut traiter vos informations aux États-Unis ou au Royaume-Uni. Ce sont des pays régis par des lois de protection des informations personnelles différentes des lois qui existent au Canada.